Changé. Jugé pour avoir critiqué la discothèque La Scala sur Facebook

Changé. Jugé pour avoir critiqué la discothèque La Scala sur Facebook

Rédigé le 27/09/2019
Vincent Abraham


Un ex-salarié licencié de la discothèque La Scala, à Changé (Mayenne), avait publié sur Facebook un texte peu avenant sur l’établissement de nuit, à l’époque en difficulté. Le tribunal l’a relaxé.

 

C’était en mars 2019, la discothèque La Scala, à Changé (Mayenne) était en difficulté après une enquête après une rixe qui avait mal tourné. Sur sa tête plane une fermeture administrative, et sa fréquentation avait baissé après une pétition mise en ligne. Un ex-salarié licencié de Saint-Pierre-la-Cour se mêle « aux réseaux sociaux en ébullition », selon l’expression de l’avocat.

Sur Facebook, il publie un commentaire pour le moins explicite : « tout cela confirme que La Scala c’est de la merde. » Ce qui lui vaut une plainte pour injure publique. Pour le préjudice d’image, l’avocat réclame 10 000 € de dommages et intérêts. Un dossier un peu vide pour le tribunal qui a prononcé la relaxe.